saintnazaire.infos: David Samzun lance son association Demain Saint-Nazaire

 

Il y a plus de quinze mois David Samzun annonçait sa candidature à la candidature pour la succession de Joël Batteux. Cette fois-ci, l’adjoint au maire en charge de l’urbanisme persévère et annonce la création de l’association « Demain Saint-Nazaire » dont l’objectif est la préparation de l’échéance municipale de 2014.

Cette association qui compte actuellement une quarantaine de membres se donne quatre axes majeurs:
– rassembler des personnes soucieuses de l’avenir de Saint-Nazaire et intéressées par le débat collectif;
– aller à la rencontre des acteurs locaux qui font la diversité et la vitalité de la ville et du territoire métropolitain (associations, syndicats, entreprises etc.);
– ouvrir un livre blanc sur l’avenir de Saint-Nazaire, abordant tous les enjeux du développement durable (économique, social et environnemental);
– être un espace de concertation et de débats.

Qui peut adhérer à cette association?: «Tous ceux et celles qui sont proches de nos valeurs. Nous voulons des gens d’ouverture» précise Jean-Luc Guyodo trésorier de l’association et président de France Bénévolat. À travers, «Demain Saint-Nazaire» David Samzun entend rassembler large, mais pas avec n’importe qui: «Si un membre du FN veut nous rejoindre, il sera refusé!».
Membre du Parti Socialiste depuis 1988 et conseiller municipal depuis 1995, David Samsun se dit «légitime» dans la course à la mairie et considère que la prochaine échéance municipale ouvre un nouveau cycle politique pour la ville. «Un grand maire va partir. Il y a eu beaucoup de choses de faites depuis maintenant 28 ans. Cette ère qui s’annonce doit amener une nouvelle façon de gérer et d’administrer. On ne peut pas être maire d’une ville de + de 50 000 habitants en 2014, comme on a pu l’être dans les années 80/90.»
Avec cette association, David Samzun entend travailler en amont et préparer un projet pour la ville: «Ce sont les nazairiens qui vont définir ce programme, pour l’avenir de Saint-Nazaire. Mais une chose est sûre, nous ne pourrons gagner qu’avec le rassemblement de la gauche.»

Les militants décideront.

Pour beaucoup, l’annonce de la candidature de David Samzun n’est pas sans rappeler l’histoire de la fable de La Fontaine «le lièvre et la tortue». À ceux qui prétendent qu’il est parti trop vite dans la bataille, ce dernier rétorque: «On ne va quand même pas me reprocher de travailler en amont, même si j’ai conscience de venir en chagriner quelques-uns. Depuis plusieurs mois, nous nous sommes réunis à plusieurs, mais de façon informelle. Tout de suite, nous est venue l’idée de créer  »Demain Saint-Nazaire » avec des militants du PS et bien d’autres sympathisants. Nous avons considéré que pour pouvoir construire, il fallait élaborer un programme et s’ouvrir à tous ceux et celles qui souhaitent travailler à cette construction.» Pour Imane Regragui cette création est un point positif: «C’est une réelle ouverture démocratique et cette association est un atout».
L’ensemble des réflexions et des propositions recueillies par l’association seront remis à la section du PS lorsque le débat s’engagera. D’ici là, d’autres candidatures pourraient voir le jour. Mais en tout état de cause, David Samzun entend bien respecter le choix des militants qui décideront d’élire le meilleur candidat au sein de la section locale. Et le président de «Demain Saint-Nazaire» de préciser: «J’entends bien que ce sont les militants qui décideront. S’il n’y a pas 50% d’entre eux qui votent pour moi, je prendrai acte».

YE.

 

Pour consulter l’article original, cliquez ici.